Forum des éducateurs et des travailleurs sociaux
Bienvenue

Le lien d'accompagnement : entre don et contrat salarial - Paul Fustier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le lien d'accompagnement : entre don et contrat salarial - Paul Fustier

Message par Meuraie le Sam 13 Juil 2013 - 2:49

Résumé :

Cet ouvrage éclaire les significations profondes du lien d'accompagnement. Pris entre deux pôles, le travail social comme le travail du soin oscillent entre don et service contractualisé. Cette ambivalence même concourt à la réussite de cette mission paradoxale : donner de soi à autrui et être payé pour le faire. L'auteur propose une conception du lien social et du lien social en crise qui autorise une analyse fine des effets de soin ou de changement psychologique que l'on peut attendre d'une relation d'accompagnement. La première partie de l'ouvrage approfondit l'hypothèse selon laquelle la subjectivité du lien se constituerait à partir d'une interrogation de l'usager, désireux de savoir si les actes du praticien doivent être compris comme un don qui ferait “marque d'amour” ou comme la conséquence d'un contrat salarial déterminé par ailleurs. La deuxième partie traite de la “fabrication” de l'adulte, lorsque certaines pathologies du lien social mettent en échec le changement de position dans l'ordre des générations. La question du don et de la dette est alors au coeur du processus spécialisé d'éducation qui permet de reconstruire le lien social défaillant à partir d'un changement symbolique de génération. Trente cliniques de situations professionnelles contribuent à faire de ce livre une passionnante investigation au service de la réalité du travail éducatif et thérapeutique au sein des institutions sociales et psychiatriques.

Extraits :


p.24 : "Nous aurions donc, grâce aux études de Hyde sur les religions, un premier modèle institutionnel disponible : ce qui se passe à l'intérieur de l'institution (en tant qu'elle est communauté), les échanges entre personnes et notamment entre usagers et professionnels, relèveraient de la socialité primaire, donc de l'échange par le don. Ce qui concerne la face externe de l'institution, ce qu'elle donne à voir d'elle-même pour l'extérieur relèverait au contraire, de la socialité secondaire, et de l'échange économique."

p.28 : "La triple obligation : "L'échange par le don, nous dit Mauss, suppose trois obligations : on est obligé de faire des cadeaux, on est obligé de les accepter, on est obligé de rendre." "

p.100 : "Bourdieu montre bien que le don génère du lien : "Le don cess d'être un objet matériel pour devenir une sorte de message qui crée un lien social, unissant les échangeurs." "

p.133 : "Ceci nous amène à considérer qu'il y'a deux niveaux de professionnalité : une "professionnalité niveau 1" qui est définie par le contrat de travail et les actes qu'il suppose, une "professionnalité niveau 2" que nous nommerons plutôt "métaprofessionnalité" et qui comprend la professionnalité niveau 1, tout en la débordant. Une métaprofessionnalité rend le professionnel capable de laisser venir, de contenir et de mettre au travail des situations (comme la tisane) qui sont hors "professionnalité niveau 1" : il s'agit de leur donner un sens, répondant à l'objectif du professionnel (ici soigner), donc de les intégrer dans une position soignante."
avatar
Meuraie
Débutant
Débutant

Féminin Réputation : 3
Date d'inscription : 01/05/2013
Age : 29
Localisation : France
Messages : 20

http://les-lectures-de-meuraie.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum