Forum des éducateurs et des travailleurs sociaux
Bienvenue

Quand l'économique prend le pas sur l'éducatif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand l'économique prend le pas sur l'éducatif

Message par Patricia7034 le Sam 26 Jan 2013 - 20:07

Bonsoir,

Ma situation n'est pas facile à expliquer, je vais essayer d'être au plus clair.
Il y a aujourd'hui 4 ans que mon patron m'a demandé d'ouvrir un nouvel atelier, la production de fleurs.
Nous produisons en moyenne 3000 fleurs par saison (une au printemps, une en été, et parfois une petite en automne).
Nous sommes 2 éducateurs ( 2 à mi temps) sur ce projet.
La production me demande énormément d'énergie, de temps. Même quand la semaine est terminée, je ne quitte pas le bâtiment sans avoir une petite pointe de stress, canicule ou pas , l'arrosage est il performant, comment je vais retrouver la récolte la semaine prochaine, sans parler des livraisons, des commandes etc...
Mais hélas, je ne suis pas entrepreneur ni pépiniériste mais éducatrice dans un centre pour personnes handicapées.
Ces personnes ont besoin de temps, d'apprentissage, d'attention et d'une grande disponibilité de ma part.
Quand la saison est plus creuse, c'est à dire en hiver, je me retrouve, je me ressource, je respire. je peux enfin retrouver mon travail d'éducatrice.
Comment trouver un juste milieu?
je le cherche toujours.

avatar
Patricia7034
Passionné
Passionné

Féminin Réputation : 6
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 55
Localisation : Mons
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée
Messages : 239

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'économique prend le pas sur l'éducatif

Message par elya le Sam 26 Jan 2013 - 22:37

Bonsoir,

Je n'ai hélas pas de réponse à cette difficulté à laquelle on est et va être de plus en plus confronter. Ton lieu d'exercice fonctionne-t-il comme un ESAT ? Les personnes handicapées y sont salariées ?

Ayant travaillé en foyer d'hébergement, donc auprès de personnes en situation de handicap salariées, la plupart en milieu protégé, j'ai été amenée à me rendre en ESAT pour des réunions de synthèse. Je m'y suis toujours sentie mal à l'aise, notamment du fait du fossé qui semblait exister entre nos objectifs qui pourtant, à mon sens, se devaient d'être communs ! La prise en compte du handicap, l'individualisation du projet voire même parfois simplement questionner la place d'une personne sur le même poste depuis 30 ans, non, tout ça semblait à 10000 lieux de leurs préoccupations à eux, fatigués qu'ils devaient être à cherche des clients sans relâche.

De mon point de vue, le système sur le versant professionnel est complètement à revoir, d'un côté pour permettre une sortie du dispositif "travail" quand cela s'avère pertinent pour la personne ou quand elle le demande, d'un autre côté pour étayer le travail d'insertion en milieu ordinaire pour les plus autonomes et dynamiques. A ce titre, je sais qu'il y a eu quelques initiatives fort intéressantes, mais hélas coupées dans leur élan pour causes.... économiques ! Faire de l'individuel, ça coûté cher !

Hum. Je ne réponds pas à ton interrogation de professionnelle que cependant, je pense comprendre. Au final, bien que ça ne réponde pas aux besoins des personnes accueillies, est-ce que ça n'est pas un problème de fonction : éducatrice spécialisée sur une mission de moniteur d'atelier ?
avatar
elya
Impliqué
Impliqué

Féminin Réputation : 4
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Messages : 151

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'économique prend le pas sur l'éducatif

Message par Patricia7034 le Sam 26 Jan 2013 - 23:17

Bonsoir,

En Belgique, nous n'avons pas les mêmes terminologies mais mon atelier est un atelier occupationnel.

Nous parlons de productions car nous avons besoin de beaucoup de fleurs pour fleurir le centre et les foyers d'hébergement. Le centre est très grand. Le surplus est vendu à l'extérieur, il y en a d'ailleurs très peu.
Chaque saison, il faut recommencer et s'assurer que tout soit beau et fleuri.
L'hiver, c'est plus calme, nous nettoyons la serre, les pots, nous entretenons les plantes vertes des bureaux et nous faisons les commandes. Bref, nous préparons les saisons à venir...
avatar
Patricia7034
Passionné
Passionné

Féminin Réputation : 6
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 55
Localisation : Mons
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée
Messages : 239

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'économique prend le pas sur l'éducatif

Message par elya le Sam 26 Jan 2013 - 23:49

Les résidents voient donc le fruit de leur travail tout au long de l'année. Quelle chance !

Dans ce cas, à ce que je comprends, le problème réside dans l'exigence de résultat au détriment de l'intérêt porté à la démarche. Même dans des petites choses du quotidien, c'est effectivement ce que nous renvoie les directions...
avatar
elya
Impliqué
Impliqué

Féminin Réputation : 4
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 32
Localisation : Bordeaux
Messages : 151

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'économique prend le pas sur l'éducatif

Message par Patricia7034 le Lun 28 Jan 2013 - 22:23

Bonsoir,

En effet, c'est sûr que les résidents voient le fruit de leur travail mais moi par contre moi un peu moins (au niveau de mon travail d'éducateur)

Les apprentissages sont très lents faute de temps et d'énergie que je peux leur consacrer.
Quand une personne handicapée arrive à repérer dans le temps, les saisons, le type de fleurs et les soins que l'on peut apporter, j'ai alors fait un grand pas avec elle.
Cela n'arrive pas tous les jours, mais je l'ai déjà vu. Tous les 6 mois, je teste d'ailleurs avec eux la grille des compétences.
C'est alors que je peux me rendre compte du bien fait de mon travail.

avatar
Patricia7034
Passionné
Passionné

Féminin Réputation : 6
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 55
Localisation : Mons
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée
Messages : 239

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'économique prend le pas sur l'éducatif

Message par sebhulot le Mar 29 Jan 2013 - 13:44

Je ne sais pas si c'est envisageable, mais pourquoi ne pas créer un poste à mi temps de réinsertion à l'emploi de jardinier (en France on a des aides pour ce genre de création de poste, en Belgique je ne connais pas). En plus le jardinier pourrait entrevoir une formation continue sur l'accompagnement des usagers et ainsi pouvoir créer un parc encore plus important avec les usagers et ainsi produire plus pour l’extérieur et faire entrer des fonds dans les comptes de la structure...

Bien sur, cette idée est basée sur l'infiniment petite connaissance du milieu que j'ai et elle n'est peut être pas applicable.

Perso, je pense à vous qui mettait énormément de coeur à l'ouvrage et à votre besoin de souffler un peu.... y a pas que le travail dans la vie... je suis bien placé pour le savoir.......

_________________
De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
La dictature c'est "ferme ta gueule", la démocratie c'est "cause toujours".
Le capitalisme c'est l'esclavagisme de l'homme par l'homme. Le syndicalisme, c'est l'inverse. (Coluche).
avatar
sebhulot
Modérateur
Modérateur

Masculin Réputation : 45
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 42
Localisation : Rouen
Emploi/loisirs : commence à voir le bout du tunnel
Humeur : Enfin titulaire....
Messages : 854

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand l'économique prend le pas sur l'éducatif

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum