Forum des éducateurs et des travailleurs sociaux
Bienvenue

la place des parents en MECS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la place des parents en MECS

Message par fanny13 le Sam 26 Jan 2013 - 15:01

Bonjour
je suis en formation CAFERUIS et je voulais intégrer un forum de travailleurs sociaux
Il existe les journees de l'ANMECS
J ai envie et besoin d echanger sur des experiences nouvelles
J aimerai savoir si ce sujet interesse quelqu un
A bientot

Fanny

fanny13
Nouveau
Nouveau

Féminin Réputation : 0
Date d'inscription : 26/01/2013
Messages : 1

Revenir en haut Aller en bas

Re: la place des parents en MECS

Message par Michel7034 le Sam 26 Jan 2013 - 16:25

Bonjour Fanny,


Puis-je te demander de penser à te présenter ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Merci d'avance


Pour ce qui est de ta question, évidemment que ce sujet nous intéresse.

Ce forum de travailleurs sociaux est diversifié et international, c'est ce qui en fait son intérêt.

Précise ta demande, sois la plus claire, la plus complète possible et le débat sera lancé...

Michel7034
Administrateur
Administrateur

Masculin Réputation : 94
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Mons
Emploi/loisirs : Educateur responsable d'un foyer médicalisé pour personnes handicapées mentales
Humeur : Motivé !
Messages : 1559

http://forum-educateurs.forumgratuit.eu

Revenir en haut Aller en bas

Les Parents ??

Message par M. le Mer 30 Jan 2013 - 13:24


Précision : Avant de placer le texte sur le sujet de la famille, je mettrai déjà un topo sur la question du placement, "Coupure ou Césure ?"

Bonjour Fanny

Ayant travaillé en MECS durant 30 ans, j'y ai vu évoluer la place de la famille dans le cadre des placements. Notamment bien avant de voir poindre la loi de 2002, mais déjà dès 1982 avec le rapport Bianco/Lamy qui avançait déjà la nécessité de revoir la question de l'individualité (projets individuels), celle de la durée des placements (qui à l'époque n'étaient pas réexaminés au plus tard tous les deux ans mais pouvaient s'éterniser comme plongés dans les oubliettes et l'immobilisme. Un enfant placé dès sa naissance pouvait le rester jusqu'à sa majorité sans que le juge revoit sa situation, sauf en cas d'événement particulier), et celle de la place des familles dans l'évolution des situations et de leurs droits.

Dès que j'aurai terminé de peaufiner un texte rédigé à ce propos (dans le cadre d'un récit que j'ai déjà nommé, "la vocation du difficile"), je le placerai à la suite de ceux que j'ai déjà déposés.

Accueil et Travail avec la Famille.


M.
Habitué
Habitué

Masculin Réputation : 1
Date d'inscription : 17/01/2013
Messages : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: la place des parents en MECS

Message par sebhulot le Mer 30 Jan 2013 - 17:16

Bonjour,

De ma toute petite expérience en MECS, j'ai des souvenirs, mais aussi et surtout des expériences. Notamment sur la place des parents, dans le cadre d'une jeune fille de 12 ans qui s'est prise d'une vague de fugue et qui aurait pu avoir de sérieux problèmes (accueil la nuit par des jeunes majeurs dans une cave ou il fallait qu'elle "paye" le droit de rester dormir dans ce trou.......).

Pour en revenir au sujet des parents, ces derniers sont venus, suite au retour au foyer (par la police s'entends bien) de leur fille, et ça à failli tourner court de par les comportements agressifs des parents.

ainsi, et pour rebondir sur ce que dit M, il est tout d'abords important de savoir dans quel cadre nous agissons. Est-ce un placement volontaire de la part des parents dans un contexte de difficultés et de fragilité ou est-ce un placement par le juge dans le cadre de la protection du dit enfant?....

Enfin, je n'ai pas forcément trouvé que les parents s'investissent dans l'accompagnement de leurs enfants au sein de la MECS. Bien sur la grande majorité des familles étaient en souffrance et en difficulté soit financière, soit alcoolique, soit addictive, soit professionnelle, soit plusieurs mélangées. Il m'apparaissait donc compréhensible que certains parents éprouvent des difficultés avec les éducateurs. Pour autant, beaucoup de ces parents estiment que le placement dans un foyer (MECS ou ITEP) permet de "passer le relais" aux travailleurs sociaux et acceptent mal que nous leur disions qu'ils gardent une responsabilité éducative, bien que nous soyons la en semaine, voire plus.

Mais comme l'a dit justement Michel, avec un peu plus de précision, j'espères pouvoir dire des choses un peu plus profondes et échanger avec vous malgré ma très (trop) modeste expérience......

Quoi qu'il en soit, bienvenue et au plaisir de vous lire...^^

_________________
De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent.
La dictature c'est "ferme ta gueule", la démocratie c'est "cause toujours".
Le capitalisme c'est l'esclavagisme de l'homme par l'homme. Le syndicalisme, c'est l'inverse. (Coluche).

sebhulot
Modérateur
Modérateur

Masculin Réputation : 34
Date d'inscription : 16/01/2013
Age : 41
Localisation : Rouen
Emploi/loisirs : commence à voir le bout du tunnel
Humeur : Enfin titulaire....
Messages : 823

Revenir en haut Aller en bas

Re: la place des parents en MECS

Message par Manzelem le Lun 18 Fév 2013 - 13:15

bonjour,

Quel vaste sujet!
Il y aurait tant à dire!
Je ne suis pas en stage en MECS mais la question est transposable à toute structure où s'exercent des mesures d'assistance éducative, non? Comme l'ont dit les autres, quelques précisions seraient intéressantes pour qu'on puisse échanger autour de ta question.

Je suis quant à moi en stage depuis 8 mois dans un service de placement familial spécialisé. De ce que j'y ai vécu et observé: le travail avec les parents ne fait pas l'unanimité. C'est un vaste projet, qui mettra encore du temps à se concrétiser. Dans l'idée il est admis, mais dans les faits, il a du mal à prendre forme me semble-t-il.
Aussi, il parait que les jeunes professionnels ont trop d'empathie pour les parents. Cela est fort probable. Néanmoins, j'observe à l'inverse, une forme de resistance des anciens, à l'égard du travail avec les parents. Un regard sur l'évolution des logiques sociales permet de les dédouaner cependant, puisque cette question des parents a connu des traitements très changeants!

C'est une des questions centrale de mon mémoire et je me ferai un plaisir d'échanger avec vous, de me nourrir de vos experiences.

A suivre, je l'espère.

Manzelem
Habitué
Habitué

Féminin Réputation : 1
Date d'inscription : 16/01/2013
Localisation : Besançon
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : TPR.. je te hais!
Messages : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: la place des parents en MECS

Message par M. le Lun 18 Fév 2013 - 14:05


"De ce que j'y ai vécu et observé: le travail avec les parents ne fait pas l'unanimité. C'est un vaste projet, qui mettra encore du temps à se concrétiser. Dans l'idée il est admis, mais dans les faits, il a du mal à prendre forme me semble-t-il.
Aussi, il parait que les jeunes professionnels ont trop d'empathie pour les parents. Cela est fort probable. Néanmoins, j'observe à l'inverse, une forme de resistance des anciens, à l'égard du travail avec les parents. Un regard sur l'évolution des logiques sociales permet de les dédouaner cependant, puisque cette question des parents a connu des traitements très changeants !"


Ces remarques m'interpellent.

Le travail avec les parents ne fait pas l'unanimité... Depuis quand l'unanimité fait-elle loi au mépris des textes législatifs ?

C'est un vaste projet qui mettra du temps... Ca a démarré en 1982 cette histoire. Cela fait donc 31 ans. C'est long comme délai pour appliquer la loi, non ?

Dans les faits, il a du mal à prendre forme... Effectivement oui. Mais pourquoi ?

Les jeunes professionnels ont trop d'empathie pour les parents... C'est quoi "Trop d'Empathie" ? Je ne comprends pas ce que cela signifie...

Résistance des anciens à l'égard du travail avec les parents... Comment cette résistance se manifeste-t-elle dans la réalité ? Quels sont les arguments de ces "anciens" ? Question de moyens ? Question d'engagement ? Question d'effort ? Question de sens ? Lequel ?

Traitement très changeants, peut-être, mais pas dans le fond. Qu'il s'agisse des projets individuels** devenus des DIPC (documents individuels de prise en charge) ou de la reconnaissance parentale aux différents niveaux de la sphère institutionnelle (participation aux conseils, représentation, information des droits, participation aux décisions...).
Le travail avec les familles reste une obligation légale !

Et au-delà, peut-être ETHIQUE...

Mais là nous sommes dans un autre sujet.

PS, On notera au passage un glissement de mot, passé inaperçu ? Ce n'est plus le projet qui est individuel, mais le document... C'est pas la même chose !


M.
Habitué
Habitué

Masculin Réputation : 1
Date d'inscription : 17/01/2013
Messages : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: la place des parents en MECS

Message par Manzelem le Lun 18 Fév 2013 - 14:59

« Depuis quand l'unanimité fait-elle loi au mépris des textes législatifs ? » Aurais-je laissé entendre que l’unanimité devait l’emporter ? Car je ne suis pas de cet avis là. Je constate simplement sur le terrain que même dans les institutions ou le projet d’établissement revêt des valeurs et des objectifs « au gout du jour », porteur des avancées législatives de 2002 et 2007… il en reste du chemin à parcourir. Certains sont porteurs du droit des usagers et de la place des parents, mais de nombreux autres résistent au changement et trainent des pieds. En effet, certains professionnels continuent de tenir un discours dévalorisant à l’égard des parents, d’imposer et non de proposer les modalités de rencontre avec leurs enfants ; prennent systématiquement les devants, lorsqu’il s’agit de décisions concernant l’enfant, se contentant de faire signer les parents sans même que ceux-ci ne puissent s’approprier quoi que ce soit. Lorsque je reçois un parent qui « n’avait pas rendez-vous » et qui « n’était pas venu aux derniers rendez-vous »… je me heurte à « dis donc la stagiaire, tu n’as pas l’impression de te faire balader ? », « il va falloir qu’il comprenne le cadre celui là » et si pour me faire avancer moi c’est intéressant, je déplore que ces préoccupations là viennent prendre toute la place. J’ai le sentiment que certains professionnels ont peur de se faire « instrumentaliser » comme ils disent, par les parents et que bien souvent, dans une position très « narcissique », ils entrent en bras de fer avec ceux-ci, oubliant alors l’enfant et son intérêt. Je déplore l’absence des parents en synthèse comme dans les temps de travail avec les partenaires à l’école par exemple. Et je m’énerve d’entendre des collègues dire; sur la base d’observations non remises à jours et figées : « ils ne peuvent pas », « ils ne pourront jamais »… alors même qu’on ne les a jamais autorisés à pouvoir quoi que ce soit…
M tu as raison de me provoquer ou de me bousculer comme tu le fais (sciemment ou non). Je tourne un peu autour de la question, je te l’accorde et quelle richesse de me trouver face à des gens comme toi, qui me mettent devant ma responsabilité. Car c’est une responsabilité qui incombe à chacun que de « travailler avec les parents », si ce n’est par conviction ou par positionnement éthique, ne serait-ce que parce que la loi l’oblige ! Comme tu l’as rappelé… je ne souhaitais pas ici développer, j’aurais souhaité connaitre l’origine du questionnement de Fanny.

Je ne m’autorise pas complètement, sur ce forum. Car ce que j’exprime : c’est brut, c’est brouillon… et c’est incomplet. C’est maladroit et ca manque de recul. J’en conviens.


Dernière édition par Manzelem le Lun 18 Fév 2013 - 16:30, édité 1 fois

Manzelem
Habitué
Habitué

Féminin Réputation : 1
Date d'inscription : 16/01/2013
Localisation : Besançon
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : TPR.. je te hais!
Messages : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: la place des parents en MECS

Message par M. le Lun 18 Fév 2013 - 15:14


Manzelem,

J'ai répondu de façon très synthétique à tes propos et il n'est pas question pour moi de t'interpeller sur les mots que tu as choisis, bien au contraire.
Quand tu parles d'unanimité, j'ai fait les mêmes observations de mon côté, tout comme le reste.
Je reprends juste les thèmes clefs de ton propos (qui est tout à ton honneur car il pose de "vraies" questions) pour interroger, non pas le sens de ce que tu dis, mais les professionnels concernés.

Messieurs les anciens par exemple, expliquez-moi vos réticences à travailler avec les familles, expliquez-moi en quoi vous n'êtes pas d'accord avec la loi ou les textes, expliquez-moi ce que signifie "me faire balader" (est-ce cela le trop d'empathie ?), pourquoi vous vous contentez de faire signer rapidement des écrits aux parents ou enfants sans qu'ils n'aient pris part à leur élaboration... etc.

Désolé si j'ai été maladroit...

M.
Habitué
Habitué

Masculin Réputation : 1
Date d'inscription : 17/01/2013
Messages : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: la place des parents en MECS

Message par M. le Lun 18 Fév 2013 - 15:17


Pour Fanny...

Juste envie de demander ce que sont des "expériences nouvelles".

M.
Habitué
Habitué

Masculin Réputation : 1
Date d'inscription : 17/01/2013
Messages : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: la place des parents en MECS

Message par Manzelem le Lun 18 Fév 2013 - 15:43

Aucun mal n'est fait, bien au contraire. Je te remercie et te prie de ne rien en changer.
Ma position de stagiaire et peutêtre un manque d'assurance évident ont fait que je me suis beaucoup brimée. J'ai parfois eu du mal à assumer mes désaccords. Les exprimer de manière intelligente demande beaucoup de maturité et d'experience, ce qui me manque probablement encore. Néanmoins, il serait facile de se cacher derrière cette position de stagiaire pour ne pas se mouiller. Et comme je l'ai dit plus haut, il en va de ma responsabilité de prendre position, davantage en cette fin de parcours de formation.
Alors, j'ai entrepris d'agir auprès des parents que j'accompagne, (en adéquation avec la loi oui, mais aussi..), en étant davantage à l'écoute de mes convictions, en m'appuyant sur les quelques collègues soucieux de réadapter leurs pratiques, eux aussi. Ce qui n'a pas été si mal reçu que je l'aurais cru.
Se documenter, sortir des schémas traditionnels, et arrêter BORDEL! de se croire tout puissant, pire, de se croire en danger dans sa position de professionnel. Etre professionnel c'est aussi ca: savoir se bousculer un peu avant que la rouille ne prenne!
Il existe des outils que je crois justes et pertinents et sur lesquels je tente de m'appuyer: repérer ce qui fonctionne bien et évaluer de manière nuancée (non tranchée!) là où en est chaque parent que j'accueille, en ayant en tête par exemple les axes de la parentalité si bien définis par Houzel. Valoriser ces compétences parentales en s'inspirant des travaux de Guy Ausloos ou encore de Paul Durning. Faire preuve de créativité dans l'aménagement des lieux et des temps de rencontre, etre force de proposition plutot que d'imposer des choses. Je crois pouvoir m'appuyer sur leurs possibles et non leur imposer un modèle et des exigences "normalisantes", si éloignées de leur réalité qu'elles ne feront qu'enterriner la stigmatisation de ces parents, qu'il s'agit plutôt de reconnaître et de soutenir.

Manzelem
Habitué
Habitué

Féminin Réputation : 1
Date d'inscription : 16/01/2013
Localisation : Besançon
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : TPR.. je te hais!
Messages : 48

Revenir en haut Aller en bas

Re: la place des parents en MECS

Message par M. le Lun 18 Fév 2013 - 15:59


Je crois qu'effectivement c'est ce qu'il est juste de faire.
Ne pas vider son énergie à combattre des états de fait ou l'immobilisme, mais la consacrer à ce pourquoi et ceux pour qui nous sommes là.
Cela dit, dans la mesure où on commence à faire des choses que "les autres" ne font pas, ça peut entraîner des emmerdes...

Complètement solidaire de ta démarche. M

M.
Habitué
Habitué

Masculin Réputation : 1
Date d'inscription : 17/01/2013
Messages : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: la place des parents en MECS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum